L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) s’est substitué à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018.
Cet impôt taxe la détention de patrimoine immobilier et est soumis à un barème progressif.
L’IFI est apprécié au 1er janvier de chaque année et est dû par les personnes physiques dont le foyer fiscal détient un patrimoine immobilier net taxable supérieur à 1 300 000 €.

La question du champs des biens imposables à l’IFI et des exonérations se pose souvent. Voici les règles à connaître pour identifier si un bien immobilier est imposable ou s’il est exonéré.

schéma IFI

*industrielle, commerciale, artisanale, agricole, libérale

** Le contribuable est présumé exercer le contrôle :

  • Lorsqu’il dispose, directement ou indirectement, d’une fraction des droits de vote ou des droits dans les bénéfices sociaux égale ou supérieure à 33,33 % et qu’aucun autre associé ou actionnaire ne détient, directement ou indirectement, une fraction supérieure à la sienne ;
  • Ou lorsqu’il y exerce en fait le pouvoir de décision.

***Le redevable doit remplir les conditions des biens professionnels : exercice d’une activité professionnelle et principale ou exercice des fonctions de direction.

Afficher le schéma au format PDF
Partager l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn