Note réalisée en collaboration avec la société de gestion WiseAM.

Devant les évolutions récentes de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus, nous avons décidé d’essayer d’apporter des informations régulières tant sur l’économie que sur les actions réalisées dans les portefeuilles. Ainsi, nous publierons plusieurs fois par semaine un Flash rapide et succinct des faits principaux de l’actualité et des opérations réalisées par notre société de gestion.

FLASH #45 – 15 juin 2020

LES CRAINTES DE SECONDE VAGUE SONT-ELLES PREMATUREES ?

L’allocution présidentielle de dimanche soir en témoigne : l’heure est à la reprise et à l’allègement progressif des contraintes sanitaires sur le vieux continent. Pourtant, le retour de la confiance en Europe n’a d’égal que les nouvelles craintes dans le monde émergent. Nombre de pays, notamment en Inde et en Amérique Latine, sont toujours en prise avec l’épidémie… faisant atteindre une accélération des nouveaux cas dans le monde. Facteur aggravant du pessimisme à court terme des observateurs, les Etats-Unis restent sous la menace du Covid-19 sur une partie non négligeable de leur territoire.

Comme souligné par plusieurs observateurs, il est potentiellement plus adapté de parler de poursuite de la première vague que d’une seconde… Aux Etats-Unis, les zones concernées par la recrudescence des cas sont celles qui avaient été épargnées dans un premier temps. Ailleurs dans le monde, Brésil, Inde, Russie, Chili, Pakistan et Mexique affichent les chiffres les plus inquiétants… mais qui avaient été relativement épargnés par le Coronavirus en début de crise. Il apparaît ainsi prématuré de déduire de cette actualité récente les prémices d’une seconde vague. A suivre…

 

LA CHINE POURSUIT SA REPRISE…

Largement commentée dans la presse spécialisée, l’apparition d’un nouveau foyer épidémique à Pékin a pu éclipser en ce début de semaine des informations économiques plus favorables en provenance de l’Empire du Milieu. De nouvelles consignes ont en effet été mises en place par les autorité chinoises afin de limiter les déplacements. Pendant ce temps, les indicateurs économiques font donc état d’un contexte plutôt encourageant : la production industrielle a ainsi poursuivi son rebond (+4.4% en glissement annuel), ce qui témoigne d’un effet de rattrapage plus rapide que celui constaté sur la consommation (ventes au détail en recul de 2.8% en annualisé).

 

QUEL IMPACT DU TELETRAVAIL SUR L’IMMOBILIER TERTIAIRE ?

Il y a quelques semaines de ça, une éternité dans la période actuelle, M. Zuckerberg défrayait la chronique en détaillant le futur du travail dans son entreprise, à savoir la conversion définitive de Facebook au télétravail. Une tendance déjà dictée par des acteurs comme GoogleSpotify et autres Twitter. En France, Peugeot semble vouloir suivre la tendance. La période que nous venons de vivre a de toute évidence contribué à accélérer de manière importante certaines mutations déjà à l’œuvre ces dernières années. Selon The Economist, 1 milliard de travailleurs (soit 1/3 de la population active mondiale !) pourrait d’ici 2035 être en télétravail ! Il n’en fallait pas moins pour que la question se pose quant à l’impact de cette montée en puissance sur le secteur de l’immobilier tertiaire. Nos experts en la matière se sont penchés sur la question avec pragmatisme, et s’attachent donc à démystifier certains bouleversements anticipés… Bonne lecture !

 

LE POINT COVID-19 DU JOUR

Comme évoqué dans le premier point de ce billet, la recrudescence des cas de Covid-19 dans le monde portera à 8 millions le nombre de personnes atteintes par le virus ce jour. Les pays d’Amérique Latine et d’Asie Centrale vivent actuellement des heures difficiles et chaque jour le nombre de nouveaux cas est supérieur à la veille. Le nombre de nouveaux cas quotidiens reste relativement stable aux Etats-Unis, mais les zones initialement moins touchées par le Coronavirus (en particulier les états du sud) connaissent aujourd’hui une progression rapide de l’épidémie tandis que la situation se normalise dans le nord-est du pays. En Europe continentale, les nouveaux cas restent proches de leur niveau plancher et la seconde vague tant redoutée ne semble pas prendre forme, alors que les principales mesures de déconfinement ont été implémentées il y a maintenant plus d’un mois.

 

CALENDRIER ECONOMIQUE DE LA SEMAINE

Voici un récapitulatif des principales publications macroéconomiques de la semaine en cours.

Source : https://www.forexfactory.com/calendar

 

 

Principaux indices

 

Sur le début du mois de juin, nous assistons à une reprise de la volatilité sur les marchés financiers, le risque repart légèrement à la hausse…

 

 

… Accompagné par une baisse des indices européens mais aussi des indices Monde, Pays Emergents et Amérique.

 

 

 

 

Les taux des obligations restent quant à eux en-dessous de zéro :

 

 

 

*Performance calculée sur les cours du 15/06/2020 à 17h30 heure française.

 

Revue de presse