Note réalisée en collaboration avec la société de gestion WiseAM.

Devant les évolutions récentes de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus, nous avons décidé d’essayer d’apporter des informations régulières tant sur l’économie que sur les actions réalisées dans les portefeuilles. Ainsi, nous publierons chaque jour un Flash rapide et succinct des faits principaux de la veille et des opérations réalisées par notre société de gestion.

FLASH QUOTIDIEN #4 – 19 mars 2020

Voici un récapitulatif de la journée du 19/03/2020. Nous avons ajouté à cette note un résumé des réunions que nous avons eu avec les principaux gérants sélectionnés.

Les ménages américains vont surveiller leurs boites aux lettres :

Souvent envisagé, jamais réalisé, la Fed va-t-elle donner directement de l’argent aux américains ? La Réserve Fédérale américaine (Fed) a annoncé un nouveau package de près de 1 300 milliards de dollars de soutien à l’économie, tandis que Donald Trump, en bon président-candidat, envisage le décollage du fameux « helicopter money », dont le principe consiste à verser de l’argent directement aux particuliers américains dans le but de soutenir la consommation. Cette mesure, très controversée, pourrait entrer en vigueur d’ici deux mois.

Il ne faut pas vexer un banquier central :

Très critiqués dans les éditoriaux financiers ces derniers jours pour la faiblesse supposée de leur inaction, les banque centrales ont réagi. Fort. Dans la lignée des annonces de la Fed, la Banque Centrale Européenne a aussi annoncé la mise en place d’un plan de sauvetage de 750 milliards d’euros à destination du marché obligataire (portant à 1 100 milliards d’euros le montant total des achats d’actifs de la BCE sur 2020). Le but est de maintenir la liquidité de ces marchés cruciaux au bon fonctionnement de l’économie et des entreprises de la Zone Euro à l’heure où la panique boursière incite les investisseurs à la prudence.

Vers des points d’entrées bientôt qualifiés d’historiques ?

Sur les bourses mondiales, les annonces de soutien des banques centrales ont des effets limités. Sur la journée du 19/03/2020, le CAC 40 a par exemple connu une hausse de près de 4% peu après l’ouverture, pour finalement connaître un repli en territoire négatif en milieu de journée… et clôturer in fine en hausse ! Les mouvements de baisse observés depuis maintenant plusieurs semaines se font de façon très caractéristique.

On observe dans un premier temps que la gestion passive pèse très fortement, et les importants flux vendeurs passent, entre autres, par des ETF. Il en résulte une baisse généralisée, et chaque rebond est mis à profit par les intervenants pour continuer à réduire son risque action. Dans une ère proche, les investisseurs vont pouvoir sélectionner à des cours très favorables des titres de sociétés emportés avec l’eau du bain sans autre forme de discernement…

Le Covid-19 a et continuera d’avoir un impact fort sur certains secteurs d’activité spécifiques (aviation, tourisme, loisirs) pendant les prochains mois.

Il y aura peut-être des points bas sur les marchés à court terme, mais nous sommes assurément proches d’un point d’entrée historique sur les marchés actions à long terme.

Dans nos allocations :

Du côté de l’actualité des fonds, les annonces de soutien au marché obligataire ont eu pour effet une détente du 10 ans italien, qui, après avoir connu un pic à 3,01% le 18 mars, est retombé sous la barre des 2% le 19 mars. C’est une bonne nouvelle pour le fonds H2O Multibonds, dont la stratégie repose en partie sur les variations des bons du trésor italiens. Le fonds qui subit de plein fouet les tensions actuelles devrait pleinement bénéficier de cette accalmie dans sa performance à court terme, alors même que leurs paris devises devraient cette fois être force de soutient.

Le point Covid-19 du jour :

Le virus continue de se répandre à travers le monde, et seuls quelques pays ne sont à ce jour pas impactés (dont certains tels que la Libye où l’instabilité rend difficile la détection et la remontée d’informations). Le cap des 200 000 contaminés a été franchi, et les mesures de confinement s’étendent dans un nombre croissant de pays. A ce jour, près de 84 500 personnes sont déclarées guéries et on dénombre 138 000 cas actifs et 9 115 décès dus au coronavirus. En Chine, d’où le virus est originaire, aucun nouveau cas d’origine domestique n’a été enregistré sur le territoire sur la journée du 18/03/2020.

Principaux indices

*Performance calculée sur les cours du 19/03/2020 à 17h30 heure française

Le point de vue des gérants

 

En ces temps si incertains sur le plan économique et financier, notre rôle de multi gérant nous permet de bénéficier d’une diversité de méthodes et de grilles de lecture. Nous avons souhaité, par les quelques lignes qui suivent, vous faire une synthèse de la manière dont les experts avec qui nous travaillons naviguent en ces temps de crise financière pour créer de la valeur à long terme. Pour ce faire, nous avons sélectionné deux gestions flexibles très représentés dans nos allocations (Tikehau Income Cross Assets et Varenne Valeur), celle d’un gérant au plus près de la réalité des entreprises (Jean-François Delcaire, sélectionneur d’entreprises de petite ou moyenne capitalisation en Europe pour le fonds HMG Découvertes). Enfin, nous terminerons par un gérant forcément plus au fait du scénario de sortie de crise, puisqu’il en observe déjà les premier signes sur son univers d’investissement pour son fonds Gemequity : les actions du monde émergents.

Place aux experts !

 

LES FONDS FLEXIBLES

Tikehau Income Cross Assets, Tikehau IM

En début d’année, Tikehau était probablement l’une de nos sociétés partenaires les plus prudentes face à l’optimisme qui régnait alors dans les salles de marchés. Une approche qui permet à ce fonds de nous faire profiter aujourd’hui de tout son opportunisme et sa marge de manœuvre. L’équipe de gestion vient d’ailleurs de communiquer sur le fait qu’ils étaient près à déployer les niveaux de cash très importants dont ils disposent en portefeuille. Le marché regorge désormais de titres de sociétés aux valorisations très attractives…

L’avis de l’expert : Les premiers signes de capitulation très nette se font sentir. La puissance de la correction s’explique aussi par le poids pris dans l’industrie par la gestion passive. Des ventes sur les indices qui ont pour effet de massacrer le cours des valeurs quasi sans discernement. La stabilisation n’est probablement plus très loin… Les belles opportunités non plus ! Le CIO note par exemple que certaines obligations des banques européennes, parmi les plus solides, traitent aujourd’hui autour de 15 à 20% de rendement !

Comme anticipé, les réponse budgétaires et monétaires s’annoncent par ailleurs massives. Le secrétaire d’Etat américain au Trésor vient ainsi d’annoncer un package fiscal de… 1.2 trilliards de dollars ! Un mesure totalement inédite, qui représente 6% du PIB américain et qui, cumulée au déficit budgétaire, représenterait 11% du PIB des USA. En Europe, les mesures annoncées représenteraient jusqu’à 8.5% du PIB de la zone…

Notre avis : Il est à noter que ces mesures risquaient de provoquer des tensions sur les dettes d’état (du fait de l’explosion des déficits budgétaires). La réponse massive apportée par la BCE devrait endiguer phénomène et commence donc à dessiner le cocktail nécessaire à la reprise boursière : réponse budgétaire massive et administration des taux de financement des états par les banques centrales…

Varenne Valeur, Varenne Capital Partners

L’équipe de gestion brille actuellement par son pilotage tactique (désensibilisation de son risque actions) mais tire surtout bénéfice de sa politique de gestion à long terme. Varenne Valeur, très représenté dans nos différentes allocations, se différencie du reste de l’univers des flexibles. Le fonds reste totalement investi sur les titres de sociétés auquel il croit. Tout au long des derniers mois, lorsque l’euphorie régnait, l’équipe de gestion a construit dans le temps des positions de couverture (échéance entre juin 2021 et décembre 2022). Ce dispositif a été renforcé entre novembre 2019 et début février 2020. Comme souligné par la société elle-même, « il serait impossible de construire ces positions aujourd’hui ».

 

LES FONDS PURS

HMG Découvertes, HMG Finance

On dit souvent que l’entreprise est le poumon de l’économie réelle. Au plus proche de cette réalité, Jean-François Delcaire et son fonds HMG Découvertes, spécialisé dans la sélection de valeurs sur les petites et moyennes capitalisations, a récemment communiqué sur sa gestion.

En voici la synthèse en quelques lignes :

Dans le contexte de tensions qui touchent les marchés depuis fin février, le gérant Jean-François Delcaire a procédé à la cession d’actifs moins liquides lorsque le marché le permet, et de titres de société plus fragiles (du fait de leur sensibilité à une éventuelle récession) au profit de valeurs susceptibles d’être favorisées en cas de prolongation de la crise sanitaire. Le gérant se tourne déjà vers les gagnants de demain, comme les modèles d’affaire liés aux abonnements. Ceux si voient en effet leurs recettes bénéficier d’une stabilité bien enviable dans le contexte actuel !

Le gérant a par ailleurs créé une poche de liquidités au sein de son portefeuille afin de pouvoir profiter d’opportunités de marché dans les prochaines semaines. Cette poche est proche du maximum jamais enregistré.

Les performances du fonds, au 17/03/2020, font encore une fois état d’une forte résilience à la baisse : HMG Découvertes est à -22.30% sur l’année 2020, tandis que le CAC Small NR a abandonné 37.70% sur la même période.

Gemequity, Gemway Assets

Spécialiste reconnu des marchés émergents, Gemway Assets a su tirer son épingle du jeu dans la baisse qui touche les marchés depuis fin février. Son fonds phare, Gemequity, est investi sur les actions des pays émergents avec un fort biais sur la Chine (70% environ). Les équipes de Gemway ont récemment communiqué sur l’amélioration de la situation en Chine concernant la pandémie depuis la semaine dernière : le pays ne comptait, au 12 mars, que 10 nouveaux cas déclarés de Covid-19 sur son territoire. Le nombre total de personnes atteintes dans l’Empire du Milieu reste depuis très stable (près de 81 000 cas en tout), tandis que les guérisons s’accélèrent partout sur le territoire avec plus de 70 000 personnes tirées d’affaire ! L’activité économique semble par ailleurs avoir redémarré progressivement (consommation de charbon en hausse, qui se situait au 12/03/2020 à 71% du niveau pré-Nouvel An chinois) et les autorités ont levé une partie des mesures de confinement.

Les analystes de Gemway ont tenté d’extrapoler les chiffres chinois à la situation italienne, et estiment que le pic d’épidémie serait de 72 000 personnes environ (contre 35 000 actuellement). Ce pic pourrait être atteint dans le courant de la semaine prochaine. De façon plus générale, le coût économique de cette pandémie reste très incertain car ses conséquences se feront encore sentir plusieurs mois après la fin de la crise. Sur les marchés financiers, si la nervosité reste importante, Gemway rappelle que le point bas des indices chinois a été atteint lejour où le nombre de nouvelles infections était au plus haut. Les réponses des banques centrales et des gouvernements commencent pour leur part à avoir des effets positifs.

Sur les bourses mondiales, les annonces de soutien des banques centrales ont pour le moment des effets limités. Sur la journée du 19/03/2020, le CAC 40 a par exemple connu une hausse de près de 4% peu après l’ouverture, pour finalement connaître un repli en territoire négatif en milieu de journée. Les mouvements de baisse observés depuis maintenant plusieurs semaines se font de façon très caractéristique. On observe dans un premier temps que la gestion passive pèse très fortement, et les importants flux vendeurs passent, entre autres, par des ETF. Il en résulte une baisse généralisée, et chaque rebond est mis à profit par les intervenants pour continuer à réduire son risque action. Dans une ère proche, les investisseurs vont pouvoir sélectionner à des cours très favorables des titres de sociétés emportés avec l’eau du bain sans autre forme de discernement… Certains des fonds évoqués en profiteront, du fait de la qualité évidente de leur « stock picking », quand les flexibles abordés tirent en plus bénéfice de leur gestion du risque opportune. Des points bas restent possibles à CT, les points d’entrée n’en restent pas moins déjà historiques sur les actifs de qualités pour les investisseurs de long terme !