Note réalisée en collaboration avec la société de gestion WiseAM.

Devant les évolutions récentes de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus, nous avons décidé d’essayer d’apporter des informations régulières tant sur l’économie que sur les actions réalisées dans les portefeuilles. Ainsi, nous publierons chaque jour un Flash rapide et succinct des faits principaux de la veille et des opérations réalisées par notre société de gestion.

FLASH QUOTIDIEN #17 – 06 avril 2020

QUAND L’ITALIE PRECISE SA VISION DU DECONFINEMENT

Parmi les premiers pays à adopter des mesures strictes de confinement, l’Italie est inéluctablement devenue le point d’attention du monde entier à l’heure de livrer ses premiers pronostics sur le déconfinement. Le pays devrait logiquement être le premier à organiser la levée du confinement de sa population. Comme on pouvait s’y attendre, et dans la lignée de l’allocution d’Edouard Philippe, les mesures de déconfinement s’annoncent partielles et graduelles… Si le cas italien est un bon indicateur avancé pour la France et les autres pays qui subissent la crise de façon similaire, l’Allemagne pourrait quant à elle mettre fin bien plus rapidement aux mesures de confinement. Cette rapidité est due au fait que la population outre-Rhin a été massivement testée, permettant ainsi de détecter plus tôt les cas de Covid-19 sur le territoire, et de limiter la mortalité du virus chez les personnes atteintes.

DEUTSCHE QUALITÄT !

Sur le plan budgétaire, l’assouplissement des critères de Maastricht devrait donner une marge de manœuvre importante aux différents pays européens. Les gouvernements pourraient rapidement proposer une seconde vague de mesures de relance, une fois la situation sanitaire maîtrisée. Longtemps ces dernières années, d’éventuelles vagues de relances se brisaient sur le mur de l’austérité allemande. Une époque révolue ? D’ordinaire si réfractaire aux largesses budgétaires… l’Allemagne a clairement assoupli sa position habituelle ! Pour rappel, le Bundestag a ainsi voté le 25 mars la levée de l’obligation constitutionnelle de limitation de la dette publique. Un plan, sans équivalent dans l’histoire allemande a été annoncé : budget complémentaire déficitaire de 156 milliards d’euros, plus de 500 milliards d’euros de garanties sur les emprunts privés et création d’un fonds public de participation doté de 600 Milliards d’euros… Un symbole parfait de la manière dont les gouvernements ont décidé de réagir à la crise actuelle. Une question perdure pour autant : l’Allemagne est-elle prête à revoir sa posture pour permettre une réponse budgétaire commune ? Les voix appelant ce virage idéologique se font chaque jour un peu plus insistantes…

VERS UNE ASSURANCE PANDEMIE ?

Comme le disait John Fitzgerald Kennedy, « En chinois le mot crise est formé de deux caractères. L’un représente le danger. L’autre l’opportunité ». A ce titre, le PDG de la société d’assurance AXA Thomas Buberl a récemment plaidé pour la création d’un régime d’assurance pandémie. Inspiré du régime existant pour les catastrophes naturelles, l’idée ici présentée consisterait à encaisser chaque année des primes qui seraient mises en réserve, puis redéployées en cas de crise sanitaire. Réalisé en partenariat entre l’Etat et un panel d’assureurs privés à 50/50, les assureurs pourraient payer deux à trois fois le montant des primes encaissées avant de laisser l’Etat prendre le relais. M. Buberl souhaite ainsi préparer le terrain pour mieux faire face si une nouvelle crise sanitaire devait frapper.

LE POINT COVID-19 DU JOUR

L’Espagne qui subit de plein fouet la crise sanitaire a officiellement dépassé l’Italie en nombre de cas, même si la progression du virus tend à ralentir. Les Etats-Unis ont quant à eux dépassé les 300 000 cas sur leur territoire, et la ville de New York est particulièrement touchée avec 67 000 cas et déjà 3 000 morts. En France, les autorités font tout leur possible pour que le pic d’épidémie soit atteint avant le chiffre fatidique des 100 000 cas.

Principaux indices

*Performance calculée sur les cours du 06/04/2020 à 17h30 heure française

Revue de presse