Note réalisée en collaboration avec la société de gestion WiseAM.

Devant les évolutions récentes de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus, nous avons décidé d’essayer d’apporter des informations régulières tant sur l’économie que sur les actions réalisées dans les portefeuilles. Ainsi, nous publierons chaque jour un Flash rapide et succinct des faits principaux de la veille et des opérations réalisées par notre société de gestion.

FLASH QUOTIDIEN #12 – 30 mars 2020

Voici un récapitulatif de la journée du 30/03/2020 :

L’ATTAQUE AU VITRIOL DU PREMIER MINISTRE ITALIEN

Si nous avons eu l’occasion de féliciter l’ampleur de la réponse monétaire de la zone Euro (qui revient à garantir la solvabilité des Etats membres), force est de constater que le mur de la solidarité européenne continue de présenter quelques fissures. Dans un entretien accordé au quotidien espagnol El Pais, le Premier Ministre Italien a ainsi brocardé l’Europe, pas à la hauteur selon lui « de sa vocation et de son rôle dans cette situation historique ». Giuseppe Conte y vise plus particulièrement l’Allemagne et sa chancelière Angela Merkel, toujours opposée à l’émission d’Eurobonds… alors même qu’un plan de relance de plus grande envergure (European Recovery and Reinvestment Plan) permettrait selon Conte de davantage enrayer la récession. Plus globalement, nombre d’économistes de premier plan militent ces derniers jours pour que les différents gouvernements amplifient un peu plus encore leur réponse budgétaire. Des options non conventionnelles comme le fameux « helicopter money », mais aussi des plans de relance massifs dans les infrastructures et les dépenses de santé, bénéficient chaque jour d’un peu plus de partisans…

En parallèle, C’est Emmanuel Macron qui a accordé une interview à trois journaux… italiens pour défendre sa politique de confinement, mais aussi pour défendre l’idée des emprunts « Corona », déclarant que la crise ne pourra être surmontée « sans une solidarité européenne forte ».

LE BARIL DE PETROLE SUR UN PLUS BAS DE … 17 ANS !

Alors que les marchés continuent dans leur ensemble de bénéficier du soutien actuel et futur des Etats et autres banques centrales, l’or noir subit quant à lui de plein fouet la demande mondiale en berne… Dans un contexte de guerre des prix entre la Russie et l’Arabie Saoudite, tombée à point nommé, le baril de WTI se rapproche des 20 dollars alors que la demande mondiale est en chute libre en raison des mesures de confinement qui touche un nombre toujours croissant de pays. Inutile cependant de briser votre confinement pour aller faire le plein, puisque les variations à la baisse tendent à être moins rapidement effectives à la pompe dans ce sens !

LE NOUVEAU VIRAGE A 180° DE DONALD TRUMP

Le président-candidat serait-il un fervent lecteur de ce billet quotidien ? Alors que nous soulignions vendredi dernier la communication à double tranchant de Donald Trump, ce dernier a fait volte-face ce week-end en annonçant une prolongation des mesures de distanciation sociale aux Etats-Unis jusqu’à fin avril 2020, au lieu du 12 avril comme initialement décrété. Le locataire de la Maison Blanche a tout de même défendu ce revirement brutal en prenant une posture de sauveur, annonçant que sans cette décision le bilan humain du Covid-19 serait de 2,2 millions de morts aux USA ! A côté de ce chiffre, un pic de décès actuellement estimé entre 100 000 et 200 000 personnes permet effectivement au Président de sauver les meubles… avant les élections de novembre !

LE POINT COVID-19 DU JOUR

Le Coronavirus continue sa fulgurante progression dans le monde, où l’on dénombre désormais 741 000 cas déclarés. L’Italie a franchi le cap fatidique des 10 000 décès tandis que les Etats-Unis voient le nombre de contaminations grimper en flèche (143 500 actuellement) … Sur le front des bonnes nouvelles, on peut toutefois souligner que plus de 20% des personnes contaminées sont désormais tirées d’affaire, ce qui représente près de 157 000 personnes !

Principaux indices

*Performance calculée sur les cours du 30/03/2020 à 17h30 heure française

Revue de presse